LE MÉDIPÔLE LYON-VILLEURBANNE : L’ALLIANCE DES MUTUELLES ET DU PRIVÉ DONNE NAISSANCE À UN ÉTABLISSEMENT HOSPITALIER XXL

 

 

 

C’est incontestablement le plus grand hôpital privé de la métropole lyonnaise et même sans doute de France ! Les chiffres l’illustrent avec évidence : 60 000 mètres carrés sur un site de 5 ha, 740 lits, un investissement de près de 200 millions d’euros. Il ouvrira ses portes en début d’année 2019.

 

Le Médipôle Lyon-Villeurbanne : l’alliance des mutuelles et du privé donne naissance à un établissement hospitalier XXL
En matière hospitalière, ce sera l’événement de l’année. En janvier 2019, à deux pas du boulevard périphérique, s’ouvriront les portes d’un établissement hospitalier de très grande taille.

 

Et pour cause car il constituera le regroupement de pas moins de sept établissements actuellement dispersés dans la Métropole lyonnaise et qui se regrouperont sur un seul et même site de 60 000 m2, tout en gardant leur identité (*).

 

Originalité, ce nouvel hôpital XXL est le fruit d’un regroupement assez rare : celui du monde mutualiste, en l’occurrence Résamut, avec celui du privé, en l’occurrence Capio, l’un des leaders de l’hospitalisation privée en France. Le premier gère cinq établissements ; le second deux, dont la Clinique du Tonkin qui va disparaître pour s’installer à Villeurbanne.

 

« Cette alliance peu ordinaire est fondée sur la complémentarité des offres dans la mesure où il n’y a pas de concurrence entre nous et que nous sommes complémentaires : chacun aura ses pôles d’excellence », explique Antoine Catinchi, directeur général Résamut.

 

Nicolas Carrrie, directeur général de Capio Tonkin/Grand Large confirme : « Non, nous ne fusionnerons pas, chacun garde son autonomie ».

 

Un accroissement de l’ambulatoire
Ces différents établissements vont se retrouver sous un même toit, en l’occurrence un bâtiment de 26 mètres de hauteur, soit sept niveaux, pour …170 mètres de longueur et 80 mètres de large…

 

C’est le groupe de conseil et d’ingénierie spécialisé Artelia qui a assuré la maîtrise d’œuvre, tandis que le cabinet Sud Architecte a été chargé de la conception des bâtiments.

 

Le nouvel établissement va permettre de mutualiser l’ensemble des services et donc de facto, d’améliorer la gestion de l’ensemble tout en réalisant des économies. D’autant que l’un des objectifs affiché est l’accroissement de l’offre de médecine ambulatoire.

 

Cinquante spécialités médicales !
On y trouvera pas moins de… cinquante spécialités médicales : un service d’urgence, mais aussi des pôles de médecine, de chirurgie (doté de 28 blocs opératoires) ; un pôle femme/enfant ; un centre de dyalise ; mais encore un centre de soins de suite et de réadaptation ; ainsi enfin qu’un centre d’imagerie médicale et un laboratoire d’analyses médicales.

 

Les chiffres du futur établissement ne peuvent qu’impressionner : il accueillera 1 500 salariés dont 250 praticiens.

 

Près de 40 000 patients attendus aux urgences
Il devrait notamment, selon les projections de ses créateurs, accueillir 40 000 patients aux urgences chaque année ; tout en accompagnant dans sa maternité près de 2 800 naissances.

 

On y procédera chaque année à 250 000 consultations chaque année…

 

Bref, du lourd ! A l’aune d’ailleurs de l’investissement réalisé : 102 millions d’euros HT pour la seule partie immobilière ; soit, si on y inclut tous les équipements techniques, dont les blocs opératoires, fort onéreux, la facture totale s’affiche à près de 200 millions d’euros…

 

(*) La Mutuelle Résamut (SSR Centre Bayard, Clinique Mutualiste de Lyon, Clinique de l’Union, SSR les Ormes et SSR Pédiatrique La Fougeraie ; et le groupe privé Capio (Clinique du Tonkin et la Clinique du Grand Large).

 

 

Source : www.lyon-entreprises.com le 27/05/2018 – Largeron Dominique