Immobilier d’entreprise et urbanisme à Lyon

En juin de l’année 2021, la mairie ainsi que la Métropole de Lyon a annoncé sa volonté d’arrêter la construction de tours dans les quartiers lyonnais. Ce qui fait donc de la tour To-Lyon, la dernière tour construite dans la ville. En effet, l’exécutif EELV de la mairie à pour projet de faire de la ville de Lyon, une ville ancrée dans l’urbanisme.

 

Photo du quartier de la Part-Dieu à Lyon

 

Plus d’habitation en centre-ville, moins de bureaux ?

 

Depuis 2019, la Ville de Lyon a transformé ce qui fut le PLU en PLU-H (Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat). Le but de ce plan est de développer le secteur résidentiel de la ville et ses alentours tout en gardant l’attractivité économique des quartiers d’affaires déjà présent.

 
L’exécutif vise notamment le secteur de la Part-Dieu. Ce quartier d’affaire a pour vocation, selon le maire EELV, de devenir un quartier « à vivre ». L’ambition de la Ville et de la Métropole est donc de favoriser l’habitation afin de faire cohabiter le résidentiel avec les bureaux (déjà existants ou en cours de construction).

 
Si le souhait de la mairie est d’arrêter la construction de « tours », cela ne signifie pas qu’il n’y aura plus de constructions de bureaux. Il n’y aura alors pas de « skyline » lyonnaise, mais des immeubles de bureaux de taille modérée. Ce souhait de ne plus vouloir de tours dans le ciel Lyonnais émane ainsi d’une volonté d’accroître l’économie de la métropole tout en faisant des quartiers d’affaires des zones résidentielles mais également végétalisées.

 
Cependant, nous pouvons alors nous demander comment allier immobilier résidentiel et immobilier d’entreprise en plein centre-ville.

 

Des solutions possibles ?

 

Conjuguer résidentiel et tertiaire, voilà le projet de la Métropole et de la Ville de Lyon. Pour autant, est-ce possible dans des quartiers déjà pratiquement saturés comme la Part-Dieu ?

 
La Ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, a proposé une solution lors de la conférence « Pourquoi faut-il vraiment réinventer l’immobilier de demain ? » qui a eu lieu au salon RENT le jeudi 21 octobre 2021 à Paris. La Ministre propose la création de bâtiments mixtes, c’est-à-dire, des immeubles autant d’habitations que de bureaux. Si le projet est pour l’instant penser pour la ville de Paris, tout peut porter à croire que ce modèle pourrait voir le jour également à Lyon s’il montre une véritable efficacité au sein de la capitale.

 
Ce modèle de bâtiment mixte pourrait d’ailleurs voir le jour très prochainement. En effet, d’ici le deuxième trimestre 2024 dans le 10ème arrondissement de Paris, un bâtiment mixte doit être livré.

 
Ce bâtiment, porté par Poste Immo, comprendra alors 35 logements sociaux, un espace de coworking, une agence La Banque Postale et un bureau de Poste ainsi qu’une zone logistique, le tout dans un actif de 7 664 m².
Un projet ambitieux correspondant avec les envies de la Ville et de la Métropole de Lyon d’implanter plus d’habitations en centre-ville, tout en gardant l’attractivité économique et professionnel de la Capitale des Gaules.

 
 

La Mairie a donc de grands projets qui pourraient changer significativement le visage de la ville de Lyon. Plus de skyline ni de tours et un projet d’implantation de l’habitation dans les quartiers d’affaires, un programme ambitieux qui évoque beaucoup de changements pour l’immobilier d’entreprise lyonnais.
Nous pouvons également constater que cette volonté de lier l’habitat et le professionnel n’est pas seulement lyonnais, mais nationale. Des projets de bâtiments mixtes voient déjà le jour notamment à Paris. Cela pourrait alors être une solution qui pourrait être implanté dans le paysage Lyonnais.